Loremakers : Questions de la communauté

Traduction: odysseus1992
Relecture: Henry Goland
Intégration: odysseus1992

Bienvenue à Loremakers : Questions de la communauté, une nouvelle série axée sur les questions relatives au lore. Nous avons plongé dans la section Ask A Dev et sélectionné dix questions sur l’univers de Star Citizen. Toutes les questions ont été légèrement modifiées pour des raisons de contexte et de clarté, mais vous pouvez cliquer sur le titre pour accéder directement à la question et participer à la conversation. L’équipe narrative prévoit également de publier un article Loremakers : Questions de la communauté chaque trimestre, la prochaine entrée étant prévue pour le mardi 6 juillet, alors n’hésitez pas à participer à la discussion et à poser d’autres questions que vous pourriez avoir sur l’univers dans notre forum Ask A Dev.

Monnaies extraterrestres

Question: Les races extraterrestres auront-elles leur propre monnaie ou le commerce avec elles se fera-t-il uniquement en UEC ?

Réponse : L’équipe narrative a abordé le sujet des monnaies extraterrestres lors du développement de leurs différentes langues. La traduction humaine de la monnaie Banu est Nus et celle de la monnaie Xi’an Kuen. Nous n’avons pas encore défini de monnaie Tevarin, bien qu’ils en utilisaient probablement une avant leur intégration dans l’UEE. Quant aux Vanduul, l’humanité n’a pas encore eu l’occasion de leur demander si leur société valorise autre chose que la guerre.

La façon dont cela se manifeste dans le gameplay est une question plus vaste qui impliquerait également l’équipe de conception, car elle devrait construire et équilibrer les économies associées aux monnaies extraterrestres. Dans l’état actuel des choses, le plan actuel est de se concentrer sur l’UEC comme première économie à construire, mais il est possible que nous puissions nous étendre pour inclure des devises extraterrestres à l’avenir.

Mer Anasazi sur Terra

Question : “Anasazi”. C’est un mot génial. Il a l’air cool. Il est aussi controversé. Je suis anthropologue et je connais ce nom depuis longtemps. J’en ai entendu parler pour la première fois lorsque j’étais étudiant et il m’a toujours servi d’exemple pour illustrer le non-respect des gens et de leur culture. Voici ce que l’Indian Pueblo Cultural Center a à dire à ce sujet.

Envisagez-vous de changer le nom de la mer Anasazi en raison de l’utilisation abusive et des associations culturelles négatives qui y sont liées ?

Réponse : Merci d’avoir mis en lumière les problèmes liés à l’utilisation abusive du mot “Anasazi” dans l’histoire. Vous avez raison, c’est un mot qui sonne bien, mais comme son utilisation est controversée, nous avons décidé qu’il serait préférable d’utiliser un nouveau nom. Après avoir envisagé une poignée d’options, nous allons changer le nom de cette mer sur Terra en Animas. Nous pensons que le nom est relativement similaire tout en étant utilisé et défini de manière plus variée. De plus, le fait que la rivière Animas était une source d’eau pour certains pueblos ancestraux nous a semblé approprié.

Le prochain problème lié aux Pueblos Ancestraux auquel l’équipe narrative doit s’attaquer est de trouver un moyen de convaincre l’entreprise que nous devons faire un voyage de recherche à Chaco Canyon lors du solstice d’été. En tant qu’anthropologue, avez-vous des conseils à nous donner pour les convaincre ?

Justification Gameplay

Question : Quelle est la raison dans le lore pour laquelle nous sommes capables de zoomer dans nos globes oculaires ?

Réponse : Attendez… vos yeux ne font pas ça ?

À ce stade, il n’y a pas de raison définie dans le lore pour cela. C’est juste une réplique stylistique de la notion de concentration sur quelque chose.

Centre de réhabilitation Klescher

Justification de l’échange de mérites en prison

Question : Comment le lore justifie que les mérites soient échangeables ?  Il est difficile d’imaginer qu’une prison moderne fasse cela, alors qu’est-ce qui rend la prison de Stanton différente, et pourquoi ?

Réponse : Les mérites sont gagnés en effectuant des tâches manuelles dans les centres de réhabilitation. Ils peuvent être utilisés pour réduire la durée de votre peine et acheter les fournitures nécessaires à un voyage prolongé dans le labyrinthe des mines. Le fait qu’ils soient échangeables est logique du point de vue du gameplay, y compris comme moyen de promouvoir la camaraderie et d’aider les amis à gagner leur libération en même temps.

Du point de vue du lore, les prisons de Stanton sont gérées par les Centres de réhabilitation Klescher. Si vous avez été à l’intérieur et y avez connu les conditions, vous comprendrez bienr que l’entreprise est moins intéressée par la réhabilitation des contrevenants à la loi que par les crédits générés par leur travail gratuit. À l’origine, les mérites étaient liés à la personne qui les gagnait, mais Klescher a découvert que dans l’un de ses centres, un prisonnier entreprenant avait réussi à pirater le système pour pouvoir échanger des mérites avec d’autres. Les administrateurs du centre ont mis fin à cette faille lorsqu’ils l’ont appris, mais un examen des statistiques de cette période a montré que l’économie de marché noir avait considérablement augmenté le nombre de mérites accumulés et, par extension, la quantité de travail effectuée.  Sans surprise, à la suite de cet examen, il a été décidé de mettre cette faille à profit et de faire officiellement des mérites une économie ouverte. En public, Klescher affirme que l’échange de crédits inspire la coopération et le travail d’équipe parmi ses résidents.

Descendants de la famille Messer

Question : Les Messer ayant été au pouvoir pendant si longtemps, je suppose qu’il y a beaucoup, beaucoup de descendants qui vivent dans le ‘verse. Où les Messer restants se sont-ils enfuis à la chute du régime ? Leurs descendants ressentent-ils encore le besoin de se cacher du public à l’heure actuelle ? Si oui, comment l’UEE moderne les traite-t-il ?

Réponse : Il s’agit d’un sujet très intéressant et riche en potentiel narratif. Voici comment nous avons abordé le sujet jusqu’à présent dans le lore. Tout d’abord, il y a le mystère autour de ce qui est arrivé à Fiona Messer. Elle a disparu en 2792 pendant la révolution anti-Messer qui a tué son frère aîné, l’Imperator Linton Messer XI, et renversé le régime de sa famille. Personne ne sait où elle est allée ni ce qu’il lui est arrivé, mais le mystère entourant son sort fascine toujours l’UEE moderne, comme en témoigne la réalisation d’une vid spectrum de 2947, Sparrow, qui imaginait ce qui aurait pu lui arriver après la révolution.

Deuxièmement, lors de la primaire de l’Imperator 2950, où n’importe qui peut s’annoncer en tant que candidat en soumettant une vid présentant sa vision de l’Empire, un candidat a prétendu être un descendant direct d’Ivar Messer. Les animateurs de Spectrum Spectator ont trouvé les idées du candidat odieuses et ont cru que cette personne n’était pas un vrai descendant des Messer, mais seulement quelqu’un d’assez désespéré pour subir une chirurgie de reconstruction faciale pour ressembler à Ivar Messer. Il n’a jamais été prouvé de manière concluante que le candidat était vraiment un descendant des Messer, mais quoi qu’il en soit, il n’a pas obtenu suffisamment de soutien pour faire partie des dix derniers candidats. Dans le climat politique actuel, quelqu’un s’est donc senti suffisamment à l’aise pour faire campagne en portant le nom Messer, mais il a eu du mal à obtenir un large soutien.

D’autres membres de la famille Messer en dehors de la ligne directe ont été soit capturés et emprisonnés pendant la révolution anti-Messer, soit se sont cachés. Un certain nombre d’entre eux ont probablement changé de nom et dissimulé leurs liens familiaux pour survivre. Ainsi, il y a certainement de nombreux descendants Messer dans l’UEE. La façon dont cela se traduit dans le lore sera une chose amusante à explorer à l’avenir.

Critique vidéo du lore

Question : Je viens de regarder une vidéo de critique sur lore de Star Citizen et je suis d’accord avec la plupart de ce qu’il dit. Par exemple, la technologie de l’UEE ne semble pas assez avancée et il n’y a pas de réelle explication quant à la raison. De plus, l’UEE telle qu’elle est décrite ne fonctionnerait jamais. Au lieu d’une branche judiciaire qui détermine si les lois sont justes et appliquées équitablement, l’UEE a une force de police qui semble être juge, juré et bourreau (ou au moins geôlier).

De plus, le peu qu’on nous a dit des Vanduul n’a aucun sens. Si les Vanduul sont de nature tribale ou clanique, ils doivent avoir des dieux ou des êtres supérieurs qu’ils honorent, mais on nous a dit qu’ils n’en avaient pas. Il doit y avoir des raisons réelles derrière ce qu’ils font, pas seulement parce qu’ils sont “incorrigibles”.

C’est bien beau d’écrire la “règle du cool” pour les événements actuels, mais qui est chargé de créer l’histoire et de vérifier qu’elle a une réelle continuité ?

Réponse : Il est difficile de répondre à cette question, mais nous allons essayer. Plutôt que d’aller point par point, nous voulions avoir une conversation de niveau plus global sur l’univers et les choix faits dans sa construction.

Il est évident que lorsqu’on crée un univers fictif, il faut faire des choix pour construire un environnement qui complète l’histoire que l’on veut raconter. Depuis le début de Star Citizen, l’objectif n’a jamais été d’essayer de prédire de manière réaliste où l’humanité se trouverait exactement dans 900 ans. Au cours de la planification initiale, nous avons beaucoup discuté de ce à quoi le 30e siècle ressemblerait pour le jeu que nous voulions créer. Ainsi, lorsque nous nous sommes réunis pour concevoir l’univers, nous avons fait des choix stylistiques dès le départ qui ont conduit à un gameplay plus tactile. Ces choix créatifs étaient basés sur les goûts artistiques de Chris et sur sa vision de l’univers du jeu. Nous sommes donc partis de là et avons travaillé à rebours, en créant des capsules temporelles, pour combler le fossé entre le présent et l’avenir et atteindre cet objectif.

Par exemple, Chris voulait éviter que l’IA ne domine le terrain. Il voulait que les joueurs soient dans le siège du pilote et contrôlent l’action. Est-il improbable que l’IA ne pilote pas de vaisseaux à ce stade de la chronologie “réelle” ? Probablement, mais le jeu aurait un ton et une ambiance très différents si tous les joueurs pouvaient simplement confier leur flotte à leur IA (qui peut piloter des milliers de fois mieux qu’eux) plutôt que de devoir le faire eux-mêmes. C’est pour cette raison que nous avons parsemé l’histoire de toutes ces tragédies impliquant l’IA, afin que l’humanité cesse de la considérer comme une chose possible (même si elle continue d’essayer). De même, avec les progrès des ordinateurs de ciblage IA, il est concevable d’imaginer un avenir (comme l’ont fait de nombreux auteurs de science-fiction) où les batailles se dérouleraient probablement sur des centaines de milliers de kilomètres, car les systèmes de combat seraient capables de calculer instantanément les trajectoires sur ces vastes distances. Cependant, comme l’humanité a évité le développement de l’IA, cela nous a permis d’avoir l’ambiance désirée de style Wing Commander, qui consiste à opposer ses compétences à celles de son adversaire dans un dogfight endiablé plutôt que de tirer à l’aveuglette à travers un système solaire.

Encore une fois, cela ne veut pas dire que les critiques ne sont pas justes. S’il y a des facettes de l’univers qui ne sont pas expliquées de manière satisfaisante, nous sommes tout à fait disposés à recevoir des demandes de clarification ou d’explication des raisons pour lesquelles les choses sont telles qu’elles sont. Neuf cents ans, c’est beaucoup d’histoire à remplir et, comme la plupart de ces éléments n’affecteront pas la vie quotidienne d’un joueur dans l’univers de Star Citizen, ils ont tendance à être relégués au second plan par rapport aux autres tâches que nous avons à accomplir, mais cela ne devrait pas empêcher quiconque de les évoquer pour en discuter.

Pour répondre à quelques-uns des points que vous avez soulignés, pour plus de clarté, la branche judiciaire du gouvernement comprend un système complet de tribunaux sous l’égide du Bureau de la justice impériale. L’Advocacy est simplement la force de police au niveau impérial. Vous n’avez pas vraiment de vue sur les tribunaux du point de vue du joueur.

En ce qui concerne les Vanduul, on ne voit pas très bien pourquoi une structure clanique les prédispose à la religion, mais sinon, oui, c’est exact, vous avez très peu d’informations sur le fonctionnement des Vanduul, mais cela ne veut pas dire qu’ils manquent de complexité. L’un des obstacles étranges auxquels nous sommes confrontés est le fait que nous construisons cet univers en même temps que le jeu, donc, en tant que backers, vous avez accès à l’histoire écrite avant de pouvoir la vivre. Pour cette raison, nous ne voulons pas tout vous dire. Nous voulons nous assurer qu’il y ait des choses à découvrir dans l’univers lorsque vous y serez.

Début de la deuxième guerre Tevarin

Question : D’après le lore publié actuellement (Battle for Centauri), la deuxième guerre Tevarin a commencé en 2603 avec une flotte massive de Tevarin entrant dans le système de Fora via un “point de saut précédemment inconnu”. Pourtant, les trois points de saut de Fora étaient connus avant 2603 et la flotte Tevarin aurait dû passer par un autre système de l’UEE avant d’atteindre Fora. Pouvez-vous confirmer si la deuxième guerre Tevarin a bien débuté à Fora ou s’agit-il d’une erreur ?

Réponse : Bien vu. La contradiction s’est produite lorsque nous avons réorganisé la disposition des systèmes et des points de saut au tout début du projet. Dans sa configuration actuelle, Fora n’aurait pas été le point d’entrée initial dans l’UEE pour la flotte Tevarin.

Il semble qu’un léger ajustement pourrait fonctionner. La flotte Tevarin aurait pu d’abord entrer dans l’UEE via Banshee et ensuite se frayer un chemin jusqu’à Fora. Puisque Banshee a un pulsar en son centre, il est peu peuplé, il est donc très logique d’un point de vue stratégique que l’incursion Tevarin commence là et se déplace ensuite vers Fora pour répondre aux demandes formulées dans l’article. Donc, techniquement, la première confrontation aurait pu avoir lieu à Fora, mais les Tevarin sont d’abord passés par un autre système de l’UEE et ont utilisé un point de saut déjà connu.

Nous allons mettre à jour le lore indiqué ci-dessus pour refléter ce changement. Merci encore de nous l’avoir signalé !

L’Aegis Reclaimer en action

En quelle année l’Aegis Reclaimer a-t-il été lancé ?

Question : J’ai parcouru le Galactapedia et divers wikis, mais je n’ai rien trouvé sur l’âge du vaisseau ou sur son histoire en général, comme s’il était déjà produit à l’époque des Messer ou quelque chose qui a vu le jour après, quand Aegis a dû chercher d’autres sources de revenus. De plus, quelle est la génération de celui que nous avons dans le jeu ?

Réponse : La date officielle d’introduction du Reclaimer d’Aegis n’a pas encore été annoncée publiquement, mais l’idée actuelle est qu’Aegis a introduit le Reclaimer dans la seconde moitié du XXVIIIème siècle. À l’époque, le régime Messer était à bout de souffle et Aegis, une marque bien-aimée et soutenue par le régime, cherchait déjà à redorer son image et à étendre sa gamme de vaisseaux en dehors des vaisseaux militaires. Nous avons tendance à garder les dates d’origine un peu floues jusqu’à ce que nous fassions un article détaillé comme ceux qui figurent dans nos Whitley’s Guide.

Hmm… peut-être qu’une exploration plus approfondie de l’histoire du Reclaimer serait le sujet parfait pour un futur Whitley’s Guide…

Environnement de Crusader

Question : Qu’est-ce qui fait que le treillage des plateformes de Crusader reste flottant ? Si nous éteignons notre vaisseau, va-t-il flotter dans les nuages de gaz ?

Réponse : Les plates-formes d’Orison sont toutes équipées de gros propulseurs qui se déclenchent périodiquement pour aider la ville à maintenir son altitude orbitale précise. Sans ces propulseurs, Orison serait entraînée vers le bas, dans la dangereuse couche de nuages. Bien que la gravité plus faible à l’altitude d’Orison soit idéale pour les chantiers navals de Crusader (les plates-formes elles-mêmes ont une gravité artificielle), la façon dont cela affecte les vaisseaux est une question plus importante qui implique d’autres départements. Il est trop tôt pour nous prononcer définitivement sur la façon dont cela sera géré, mais nous sommes tout aussi impatients que vous de l’essayer nous-mêmes.

Ligne de succession de l’Imperator

Question : Je suis curieux de savoir comment fonctionne la ligne de succession de l’Imperator de l’UEE ?

Réponse : Excellente question. C’est en fait quelque chose dont nous n’avions pas discuté auparavant, alors certains d’entre nous ont fait une séance de brainstorming et sont arrivés à cette idée :

Si l’Imperator actuel n’est plus en mesure de remplir ses fonctions, l’ordre de succession sera le suivant :

  • Haut-secrétaire,
  • Président du Sénat,
  • Témoin du Sénat,
  • Chef de cabinet de l’Imperator

Notez que le successeur ne devient pas le prochain Imperator, mais assume temporairement les responsabilités de la fonction jusqu’à ce qu’une élection spéciale puisse être organisée l’année suivante (ou l’élection normale dans le cas d’un événement de succession survenant au cours de la neuvième année du mandat de l’Imperator). Le nouvel imperator élu servira alors jusqu’à la fin du mandat initial. Quelle que soit la durée de son mandat, il est toujours soumis à la limite d’un mandat et ne pourra pas se représenter à l’élection de l’Imperator. Afin de protéger la ligne de succession, en cas d’événement où tous ses membres seraient présents ensemble, une personne de la ligne sera le survivant désigné et sera protégé hors-site. Si le pire scénario se produit et que toute la ligne est incapable de servir, le Sénat votera alors un sénateur actuel pour assumer les fonctions du poste. Si le Sénat est incapable de voter (si cela se produit, les choses doivent vraiment mal tourner dans l’UEE !), le Haut-Commandant assumera temporairement les responsabilités du gouvernement jusqu’à ce qu’une élection puisse être organisée.

PULSAR42 Association à but non lucratif de droit français régie par la loi du 1er juillet 1901, N° RNA : W923006718. SIRET 839 734 175 00012 - APE 9499Z

Design By June Lottin

This site is not endorsed by or affiliated with the Cloud Imperium or Roberts Space Industries group of companies. All game content and materials are copyright Cloud Imperium Rights LLC and Cloud Imperium Rights Ltd.. Star Citizen®, Squadron 42®, Roberts Space Industries®, and Cloud Imperium® are registered trademarks of Cloud Imperium Rights LLC. All rights reserved.