Guide Galactique : Système Ail’ka

Traduction: Henry Goland
Relecture: Hotaru, odysseus1992, Ra'Zacs
Intégration: odysseus1992

Note de l’auteur : Le “Guide Galactique : Système Ail’ka” a d’abord été publié en exclusivité pour les abonnés le 14 novembre 2018.

Le système Ail’ka était officiellement connu sous le nom d’Ayr’ka mais a été mis à jour afin de refléter la compréhension moderne de la langue Xi’an.

Il y a un peu plus de trente ans que les Humains ont été invités pour la première fois à Ail’ka, et bien que nous ayons beaucoup appris au cours de ces années, de nombreux secrets restent entiers. Ce système militaire étant étroitement surveillé, les Xi’an ont été extrêmement protecteurs lorsqu’il s’est agi d’autoriser l’accès à d’autres espèces. Cependant, grâce à des efforts diplomatiques comme l’Initiative commerciale Humain-Xi’an, les relations entre nos deux grands empires continuent de s’améliorer. Nous espérons que dans les années à venir, les restrictions de voyage seront encore assouplies pour permettre aux Humains de découvrir encore plus les cinq mondes du système.

Sortir du froid

Les renseignements militaires de l’UEE ont appris l’existence du système Ail’ka à la fin du 27e siècle. Une combinaison de données éparses Xi’an récupérées dans des épaves, de scans de drones extra-stellaires et de récits Banu de seconde main douteux ont été utilisés pour déduire l’existence d’un point de saut inconnu jusqu’alors sur Yā’mon (alors connu sous le nom de système Hadur, faisant partie de la ligne Perry). Les rumeurs concernant ce nouveau système ont été confirmées au cours du 28e siècle, lorsque les vaisseaux de reconnaissance de la Navy ont commencé à suivre des mouvements de transports lourds dans le secteur, ce qui a conduit l’armée à surnommer ce système inconnu “la Ruche”. Des plans ont alors été élaborés en 2788 pour l’opération “Ruche Appât”, où un petit escadron devait se faufiler dans Hadur et construire un champ de mines antimatière près du point de saut présumé, mais avant que la mission ne soit lancée, l’accord de paix Kr.ē – Akari a été négocié, mettant ainsi un terme effectif aux hostilités.

Peu de temps après, en 2793, le pacte de la Ligne Perry a été ratifié, accordant le contrôle de Hadur aux Xi’an et coupant de fait l’accès de l’Humanité à ce système ainsi qu’à ceux auxquels il est connecté. Au début, les efforts d’espionnage officiels ayant été considérablement réduits au nom de la paix, le flux d’informations s’est pratiquement tari, mais au cours du siècle suivant, alors que les relations continuaient à s’améliorer et que de plus en plus de commerçants humains et Xi’an faisaient affaire entre eux, d’autres faits sont apparus – les Xi’an appelaient le système Ail’ka, il avait servi de centre de commandement militaire pendant la guerre froide en se connectant non seulement à Hadur mais aussi à Indra, continuait à accueillir une importante force martiale, et avait une étoile bleue de classe B en son cœur. Bien que cela ait contribué à donner une vue d’ensemble d’Ail’ka, ce n’est qu’en 2915, lorsque les Xi’an ont officiellement invité les Humains à visiter le système, que le tableau complet a commencé à se dessiner.

Tâter le terrain

Les premiers Humains à visiter le système y ont été amenés sur ordre du constructeur de vaisseaux Xi’an, Aopoa. Après avoir reçu une dérogation spéciale de l’empereur Kr.ē, le constructeur a recruté dix pilotes pour l’aider à tester son Khartu-al modifié pour les Humains. Pendant deux ans, les pilotes ont vécu et travaillé depuis le siège d’Aopoa sur Ail’ka IV, aidant à peaufiner le premier vaisseau spatial que les Xi’an allaient produire spécifiquement pour la vente au sein de l’UEE.

Comme l’a raconté le pilote Magnolia Lizardo dans son livre Blue Dawn (ndt : littéralement Aube bleue en français), les pilotes humains étaient constamment surveillés et en dehors des conditions de vol d’essai strictes, ils n’étaient autorisés à voyager dans le système que dans le cadre de visites approuvées et sous étroite escorte. Malgré cela, leurs récits de première main sur la vie dans un monde militaire Xi’an allaient permettre de mieux comprendre la vie quotidienne des soldats Xi’an.

Pour les Xi’an, le service militaire est obligatoire et tout jeune adulte doit renoncer temporairement à son nom de Maison et se consacrer au service de l’empereur. Fourmillant de jeunes qui s’éloignent pour la première fois de leur lignée familiale, Ail’ka a été décrite par certains comme un croisement entre les universités de Rhetor et les centres d’entraînement de Kilian. Tout le système, des terrains d’entraînement et des usines de fabrication sur Ail’ka IV jusqu’aux moissonneuses d’Ail’ka V, est réservé à l’usage de l’empire. En fait, il n’est pas surprenant que la langue non officielle du système soit le dialecte militaire Xi’an.

En outre, Ail’ka abrite la plus grande flotte Xi’an dont l’UEE a actuellement connaissance. On pense que toutes les forces qui avaient été déployées le long de la ligne Perry ont été rapatriées ici et depuis lors, les usines de fabrication ont régulièrement augmenté le nombre de vaisseaux présents. Les stratèges continuent à débattre du pourcentage de la capacité de combat globale des Xi’an que représente cette force importante. Quelle que soit la réponse, la force démontrée ici est certainement suffisante pour donner à tout Legatus matière à penser sur ce qui se serait passé si les tensions entre les Humains et les Xi’an avaient débouché sur une guerre totale. Ce qui, selon certains, est en partie la raison pour laquelle les Xi’an ont accordé l’accès aux Humains en premier lieu.

Xyeping (Ail’ka I)

Corps céleste le plus proche de son étoile, cette petite protoplanète rocheuse, est isolée du reste d’Ail’ka en raison de la ceinture d’astéroïdes toute proche. Même sans cette barrière, peu de gens voudraient visiter Xyeping. L’étoile massive, qui tourne rapidement, se dresse au-dessus de nous, cuisant la surface de la protoplanète et la bombardant d’éruptions d’hélium.

Huichuai’yath (Ceinture alpha d’Ail’ka)

Il n’est pas rare que les pilotes Xi’an formés dans les académies de combat d’Ail’ka IV se fassent les dents ici, s’engageant dans de vastes jeux de guerre parmi l’essaim d’astéroïdes en orbite. La rumeur veut que seul un Xi’an sur cent réussisse à passer l’exercice rigoureux pour devenir un pilote militaire à part entière. Aopoa utilise également cette ceinture pour effectuer un grand nombre de ses vols d’essai, en utilisant la rotation erratique de ses astéroïdes comme terrain d’essai pour l’agilité de ses vaisseaux.

K’ya.k’uing (Ail’ka II)

Ce monde stérile et rocailleux a été déclaré complètement interdit à tous les Humains. Cependant, les scans effectués dans la région ont montré des tirs d’artillerie lourde provenant de la surface, ce qui a conduit certains à supposer que ce monde pourrait être utilisé pour entraîner les forces d’élite Xi’an au combat planétaire, un peu comme l’utilisation de Corin par l’UEE.

Ye’ten (Ail’ka III)

Terraformée spécialement pour des conditions agricoles optimales, toutes les terres arables disponibles sont utilisées pour la culture de nombreuses denrées de base. L’accès à la planète est extrêmement bien gardé, tout le trafic extra-planétaire étant dirigé vers une seule enceinte hermétique afin d’éviter la contamination des cultures par des visiteurs étrangers. Il semble que ces précautions supplémentaires soient en place pour préserver les fermes et les silos de fermentation qui constituent ici une réserve stratégique de ressources afin que leurs forces puissent être autosuffisantes et rester alimentées en cas de guerre ou d’autre catastrophe. Compte tenu de la durée de conservation extrêmement longue des aliments fermentés Xi’an, on estime qu’il y a des années, voire des décennies, de rations stockées ici.

Certains visiteurs du système ont remarqué que les structures agricoles sur Ye’ten sont nettement plus anciennes que les constructions militaires ailleurs dans le système. Cela a conduit beaucoup de gens à spéculer sur le fait qu’Ail’ka n’a pas toujours été un système militaire, mais qu’il a plutôt été réaménagé après le début des hostilités avec l’UEE en raison de sa proximité avec la frontière.

M.iiy’ong (Ail’ka IV)

S’il y a bien un endroit qui mérite la surnom UEE de “Ruche”, c’est bien M.iiy’ong. En tant que quartier général militaire d’Ail’ka, M.iiy’ong est un tourbillon d’activité constant avec des vaisseaux de transport qui livrent du personnel et de l’approvisionnement 24 heures sur 24. Dans l’ensemble, chaque hémisphère de la planète est dédié à une fonction particulière. On pense que l’hémisphère nord contient des centres d’entraînement, des bureaux de commandement et des installations de renseignement. Il s’agit surtout de spéculations car la zone a été interdite, tous les visiteurs étant limités à l’hémisphère sud où d’énormes usines de fabrication parsèment la surface.

Travaillant directement avec l’armée pour livrer aux soldats les derniers véhicules et armements, beaucoup des principaux fabricants de transport, de blindés et d’armes Xi’an opèrent à partir de M.iiy’ong, y compris le constructeur de vaisseaux Aopoa. La plupart des visiteurs du système se rendent généralement au siège d’Aopoa où un certain nombre de pilotes d’essai, d’ingénieurs, d’attachés de presse et autres Humains travaillent sur la prochaine version des vaisseaux convertis pour l’Humanité comme le Khartu-al, la Nox et le San’tok.yāi.

À l’extérieur de l’usine, les “dust halls” situés près des chantiers navals sont connus des soldats qui s’y rendent pour se détendre et se défouler. Ces tavernes et spas combinés peuvent être très fréquentés vers la fin d’un service, il est donc recommandé aux Humains qui souhaitent en faire l’expérience par eux-mêmes de les visiter pendant les heures creuses.

Huichuai’syen (Ceinture bêta d’Ail’ka)

Cette ceinture d’astéroïdes riche en minéraux est activement exploitée par les militaires Xi’an. Plutôt que de dépouiller la ceinture de ses ressources le plus rapidement possible, la stratégie préférée semble être de ne creuser que ce qui est strictement nécessaire à la production à ce moment-là, permettant à la ceinture de servir de chambre forte naturelle pour les précieuses ressources jusqu’à ce qu’elles soient nécessaires.

Ye’ton (Ail’ka V)

Les moissonneuses et les raffineries gravitant autour de cette planète gazeuse naine produisent les énormes quantités de carburant nécessaires à la grande flotte stationnée ici. L’analyse des conditions météorologiques uniques à ce monde a conduit certains climatologues à émettre l’hypothèse que les Xi’an auraient utilisé une technologie proche de la terraformation pour créer des tempêtes stables qui faciliteraient la collecte de gaz. Les responsables Xi’an n’ont pas encore commenté cette théorie, mais certaines entreprises humaines ont commencé à étudier la faisabilité de plans similaires.

Discover the Xi’an military system that is home to ship manufacturer Aopoa.

AVERTISSEMENT AUX VOYAGEURS

L’armée contrôlera tous les vaisseaux entrant dans le système pour voir s’ils ont une autorisation approuvée. Il est fortement recommandé aux voyageurs de demander une autorisation sur Yā’mon ou Kyuk’ya avant de traverser le point de saut, sous peine d’être placés en détention.

Ouï-dires

“Avec le flux de transporteurs observé dans et hors du secteur, le lieutenant Golightly est convaincu qu’il doit y avoir un point de saut quelque part dans les environs. C’est la seule façon d’expliquer logiquement la ruche d’activité Xi’an qui y grouille.”

– Rapport d’enquête non-classifié sur Hadur, 2698

“Aujourd’hui encore, je n’oublierai jamais mes premiers pas dans un monde Xi’an. Au-delà de l’organisation des villes en soit, la planète elle-même semblait être animée par un but. Chaque rivière ou arbre était conçu pour un plus grand dessein.”

– Magnolia Lizardo, Blue Dawn, 2926

PULSAR42 Association à but non lucratif de droit français régie par la loi du 1er juillet 1901, N° RNA : W923006718. SIRET 839 734 175 00012 - APE 9499Z

Design By June Lottin

This site is not endorsed by or affiliated with the Cloud Imperium or Roberts Space Industries group of companies. All game content and materials are copyright Cloud Imperium Rights LLC and Cloud Imperium Rights Ltd.. Star Citizen®, Squadron 42®, Roberts Space Industries®, and Cloud Imperium® are registered trademarks of Cloud Imperium Rights LLC. All rights reserved.