Far From Home : Terre Ferme

Traduction: Exaust
Relecture: odysseus1992, PoGonZo

Salut tout l’monde ! C’est encore l’vieux Jegger ! Merci d’vous arrêter écouter mes divagations. J’apprécie qu’vous restiez tous avec moi même si mes transmissions ont été rares dernièrement. Shana et moi avons passé un moment intéressant récemment, l’moins qu’on puisse dire c’est qu’nous avons passé plus d’temps sur la planète qu’d’habitude ! Mais c’est derrière nous maintenant et ça fait du bien d’être de r’tour à la dérive !

Bien sûr, certains d’entre vous s’demandent comment nous sommes restés coincés sur la terre ferme, alors laissez-moi vous expliquer. J’admets que j’ai fait des erreurs embarrassantes, mais bon sang, ça fait partie d’la vie. Si vous n’foirez rien, même à mon âge, alors c’est qu’vous vivez pas vot’ vie au maximum.

Quoi qu’il en soit, c’est un secret pour personne que j’ferais tout pour que Shana fonctionne aussi efficacement qu’possible. ‘Fin bon, après avoir terminé un transport, j’avais du temps à tuer avant ma prochaine livraison d’prévue, alors j’ai surfé sur l’Spectrum et j’ai trouvé une modif’ clamant que les générateurs Tyler pouvaient fonctionner pareil avec moins d’énergie.Depuis que Shana tourne avec un Eclipse de 2941, et que notre itinéraire suivant trace tout droit à travers Nexus, je pensais que je tenterais le coup. Mais, dans mon infinie sagesse, j’ai jamais confirmé que la modif’ marchait avec les modèles de 41.

Eh bien, c’est pas l’cas. Au lieu d’ça, ça envoya une surtension à travers Shana, coupant tous les systèmes. J’ai r’démarré en mode urgence et j’ai fait un diagnostique. Y’avait pas b’soin de lire le rapport pour savoir qu’le générateur de gravité était HS. Le sang qui affluait à mes oreilles, c’en était d’jà bien assez comme ça. Heureusement, aucun des aut’ systèmes n’avaient été affectés et j’étais proche d’la terre ferme, alors j’ai immédiatement changé d’cap et suis allé m’poser sur une savane poussiéreuse.

Je sais, Je sais. J’avais prêché de n’pas essayer de faire des réparations douteuses dans l’espace, mais j’ai quand même continué. J’vous l’dit, j’ai bien foiré ici en ce qui m’concerne. Heureusement, tout l’système électrique de Shana n’avait pas grillé. J’vous parlerais p’être pas si c’était le cas.

Bon, un générateur d’gravité cassé pourrait n’pas être un problème pour certains. Mais la barbe! Il y a des gens qui l’désactive intentionnellement pour économiser d’l’énergie. Et la vache, j’aime que Shana tourne silencieusement, mais là c’est un peu trop pour moi. Y’avait pas moyen d’faire ma prochaine livraison sans que le générateur d’gravité soit réparé, alors j’ai essayé d’défaire la “modif” qui avait causé l’problème. J’savais qu’c’était un pari risqué, et bien sûr, ça a foiré. Comme y disent, le mal était déjà fait. Vieux bougre que j’suis, j’ai passé quelqu’ jours à chercher à tenter des réparations. Aucune d’elles n’ont marché. Ça a commencé à d’venir clair que j’avais encore royalement tout foutu en l’air et qu’j’allais être forcé d’emmener Shana à un atelier d’réparations tout d’suite. Tout c’temps perdu m’a forcé à annuler ma prochaine livraison et à perdre un beau jour d’paye !

Après tout, j’ai commencé à m’demander pourquoi j’avais été aussi têtu en insistant à faire les réparations moi-même, tout en sachant qu’mes compétences d’électricien n’sont pas les meilleures. Etait-ce parc’que j’avais été élevé dans un atelier de réparation et que j’connaissais les astuces du métier qu’j’étais si opposé à y emmener Shana ? Des questions dans c’genre et des pensées négatives m’avaient inondé la tête et ont, en quelqu’sorte, pris racine.

J’m’étais pas levé l’matin où mon travail d’vait commencer. J’étais resté allongé là, tournant de plus en plus loin dans la spirale de la honte. Ça f’sait longtemps qu’j’avais pas ressenti ça. J’espérais que c’t’époque était derrière moi, mais j’suppose que certaines personnes sont programmées d’une certaine façon. Normalement, j’aurais emmené Shana faire un tour dans un endroit pittoresque pour m’rappeler que je n’suis qu’une p’tite partie de quelqu’chose de plus grand, qui tendrait à mettre en perspective mes problèmes relativement insignifiants. Mais, depuis qu’Shana ne marchait plus et qu’c’était la source principale d’ma frustration, c’était pas une option. Au lieu d’ça, j’suis allé me promener.

J’avais posé Shana près d’un bosquet d’arbres qui procurait un peu d’ombre et d’couverture.Y’avait quelques collines à proximité, alors j’en ai choisi une et j’ai marché jusqu’en haut. La vue m’a coupé l’souffle. Une vaste plaine aux teintes rougeâtres s’étendait d’vant moi. Des parcelles d’arbres et d’arbustes ajoutaient de magnifiques touches de couleur. Au loin, une falaise surplombait une vaste côte. Pour la première fois d’ma vie, mon esprit n’était pas concentré sur mes erreurs ou comment réparer Shana, alors j’ai continué d’marcher.

En traversant la savane, j’ai remarqué une plante avec une gousse rouge qui était accrochée d’ssus. Le truc ressemblait à un gros chapeau d’champignon. Mes repas étaient principalement des rations d’combat ou des nouilles instantanées, mais ces choses avaient l’air étrangement familières. J’ai fait une recherche rapide sur Spectrum et découvert qu’c’était un fruit appelé “pitambu”. C’est là que j’me suis souvenu pourquoi ils avaient un air si familier. Y’a quelques années, j’en avais transporté une cargaison entière dans c’restaurant haut d’gamme au sommet d’une tour à Terra.
J’ai atterri sur l’toit ou le chef est v’nu à ma rencontre. J’me rappelle de lui ouvrant une caisse, en éplucher un et croquer d’dans. Il fermait ses yeux et souriait alors que l’jus dégoulinait sur son visage. J’me rappelle pas la dernière fois qu’un client m’ait semblé si satisfait d’une d’mes livraisons.

J’avais jamais mangé d’pitambu auparavant, alors j’en ai choisi un, épluché les feuilles cireuses et j’en ai pris une bouchée. C’était sacrément délicieux. Bon, mon palais est pô vraiment raffiné, alors c’est un peu dur de l’décrire, mais y’avait ce goût d’noisette qui était étrangement rafraîchissant et rassasiant. J’ai tout mangé et j’me sentais plutôt bien quand j’ai atteint la falaise qui surplombait la côte. J’ai trouvé un coin ombragé et j’ai profité d’la vue. Pas aussi belle qu’les tempêtes multicolores de Rethor V, mais quand même mémorables.

J’avais fini par faire un p’tite somme et j’me suis réveillé en pleine forme et affamé. Sur le chemin du retour vers Shana j’ai pris quelques pitambu d’plus et pensé à quel point “Big Rig” Diaz adorerait ça. C’était une vieille amie et la mangeuse la plus intrépide qu’j’ai rencontré. Penser à elle m’avait rappelé que c’était une génie de systèmes électriques. J’suis donc retourné voir Shana et lui ait envoyé une communication sur ma situation et promis une caisse de pitambu en échange de conseils. Elle y répondit plus rapidement que j’m’y attendais. Après avoir suivi son conseil, j’avais Shana opérationnelle dès l’lendemain.

Maintenant j’suis sur le ch’min pour rendre visite à Big Rig avec une caisse spéciale de fruits juste pour elle et quelques extra en plus. J’m’étais dit qu’si un chef raffiné de Terra en voulait, c’est qu’ils d’vaient bien valoir quelque chose, nan ? J’me doute bien qu’la cargaison compensera pas cette course de perdue mais bon, c’est toujours ça ! En plus, j’avais trouvé une certaine quiétude en les ramassant.

Vous savez tous que j’passe pas beaucoup de temps sur la terre ferme, mais m’éloigner d’Shana m’avait vraiment changé les idées. Parfois, tout ce dont vous avez b’soin c’est un changement de perspective. P’t-être que d’passer plus de temps sur les planètes n’était pas une si mauvaise idée. J’ai enregistré les coordonnées d’là où j’ai atterri. Avec un peu d’chance, j’aurai l’temps d’y retourner une prochaine fois quand j’serai dans c’coin d’la galaxie.

On dirait que j’vais rentrer en atmo’, alors je f’rais mieux d’y aller. Merci d’m’avoir écouté. Jusqu’à la prochaine fois, volez prudemment. Le vieux Jegger, Terminé.

PULSAR42 Association à but non lucratif de droit français régie par la loi du 1er juillet 1901, N° RNA : W923006718. SIRET 839 734 175 00012 - APE 9499Z

Design By June Lottin

This site is not endorsed by or affiliated with the Cloud Imperium or Roberts Space Industries group of companies. All game content and materials are copyright Cloud Imperium Rights LLC and Cloud Imperium Rights Ltd.. Star Citizen®, Squadron 42®, Roberts Space Industries®, and Cloud Imperium® are registered trademarks of Cloud Imperium Rights LLC. All rights reserved.