[FR] STAR CITIZEN - FAQ #30

Ce jour dans l’Histoire : Governance Modernization Act

Par Kiro S. Terashii

CE DOSSIER VOUS EST PROPOSÉ PAR ORIGIN JUMPWORKS

30 avril 2793 SET

En tant qu’Imperator récemment arrivé au pouvoir, Erin Toi espérait que ce 30 avril 2793 soit le jour qui mène l’Empire sur un nouveau chemin. Moins d’un an auparavant, l’UEE avait destitué Linton Messer XI et choisi démocratiquement la Sénatrice Toi pour le remplacer. Son charisme et son soutien actif pour la fin du règne des Messer en ont fait une candidate logique d’une part, d’autre part sa participation active à la révolution et son désir sincère d’améliorer l’Empire en faisant un travail que beaucoup estimaient impossible en ont fait un choix idéal.

L’administration de l’Imperator Toi passa la majeure partie de sa première année au pouvoir à traquer les loyalistes du régime en exil et à reformer le gouvernement que les Messer avaient déformé à leurs guises durant des siècles. Modifier la charte gouvernementale nécessita de la persévérance, une politique cadrée et un certain degré de délicatesse. L’Imperator Toi travailla de concert avec ses sénateurs sur les changements qui devaient être proposés, dans quel ordre les amener et la façon de vendre ces idées au public. Elle comprit que l’unité de l’Empire ne tenait qu’à un fil, par conséquent, si les changements étaient apportés trop rapidement ou drastiquement, tout l’UEE pourrait s’effondrer. D’un côté se trouvaient les activistes centristes de Terra militant pour le démantèlement du gouvernement existant afin de repartir de zéro et de reformer un Empire pour une nouvelle ère. De l’autre, une idéologie centrée sur la Terre qui était portée sur la préservation des traditions et des valeurs qui avaient élevé l’Humanité jusqu’au niveau qu’elle avait atteint.

Chaque changement apporté au gouvernement ne devenait officiel qu’après avoir été voté au Sénat et avoir reçu l’aval de l’Imperator Toi. Le processus débuta avec de nombreux changements mineurs, mais significatifs, qui ouvrirent les débats au Sénat et éliminèrent les punitions à l’encontre de ceux qui s’opposent au gouvernement. L’accomplissement législatif le plus significatif durant cette phase fut de restaurer les postes de Tribunal de Haut-Général, de Premier Secrétaire et de Haut-Magistrat, ainsi que le pouvoir de destituer l’Imperator pour une raison valable. Sa détermination d’avoir un commandement éthique était admirable et subit sa mise à l’épreuve ultime le 30 avril 2793.

Alors qu’elle était grandement impliquée dans le choix des politiques soumises aux votes, l’Imperator Toi n’en proposa jamais d’elle-même. Elle laissait cela au Sénat afin d’inspirer la confiance envers le processus législatif et de mettre en avant son indépendance vis-à-vis de l’Imperator. Tous les décrets législatifs ne furent pas adoptés, notamment une mesure drastique qui aurait révoqué la citoyenneté de quiconque était suspecté de sympathie envers le régime Messer. Cependant, de nombreuses critiques étaient avancées de la part des progressistes qui étaient mécontents de l’approche retenue que pouvait avoir l’Imperator Toi, argumentant que cela faisait transparaître de la faiblesse et de la mauvaise volonté quant à l’éradication du système même qui avait permis aux Messer de prendre le pouvoir. Ce qu’ils ne savaient pas c’était que dans les coulisses, l’Imperator Toi était en train de travailler avec une coalition de sénateurs de l’Empire tout-entier sur un article de loi particulièrement important et qu’elle réservait son capital politique pour cet événement déterminant.

Au début du mois de mars 2793, huit sénateurs représentant un éventail de systèmes de l’Empire tinrent une conférence de presse pour introduire le « Governance Modernization Act » (GMA, ndt : L’Acte de Modernisation de la Gouvernance), qui allait relocaliser la capitale de l’Empire sur Prime, Terra, et le renommer officiellement la « Democratic Stellar Union » (DSU, ndt : Union Démocratique Stellaire). Tous ceux qui étaient impliqués savaient que le GMA allait être controversé et avaient préparé une défense sur tous les fronts. Cela comprenait notamment la parution d’éditos pro-GMA écrits sur mesure pour des parties spécifiques de l’Empire, une présence médiatique coordonnée sur tout spectrum, ainsi qu’un plan pour convaincre la sénatrice de Croshaw, Esther Aguila de ne pas seulement soutenir l’acte mais aussi de le co-sponsoriser. Le plan était que l’Imperator Toi devait éviter les premiers débats afin de répondre au retour de coup et de délivrer un discours qui appuierait le plan, de répondre aux doutes les plus urgents, et avec espoir, d’inspirer l’Empire à soutenir le projet.

Cette stratégie s’effondra rapidement. Des manifestations eurent lieux sur Terre ainsi qu’à d’autres endroits, forçant l’Imperator à s’adresser à l’Empire plus tôt que prévu. Elle s’adressa en faveur du plan mais admit plus tard qu’elle n’avait pas aimé son discours et estimait qu’il fut perçu plus défensif qu’inspirant ; une opinion partagée par ses détracteurs. En coulisse, des entreprises puissantes ayant des intérêts commerciaux sur Terre firent pression sur des sénateurs afin qu’ils ne soutiennent pas le GMA et estimaient que ce bouleversement allait affaiblir une économie déjà vacillante.

Durant des semaines, un débat public à propos du GMA fit rage au sein du Sénat et sur spectrum. Les défenseurs du projet tentèrent ardemment de trouver des soutiens mais beaucoup choisirent de rester à l’écart. D’aucuns estimaient plus avantageux politiquement de ne pas afficher leur opinion car cela risquerait d’irriter une partie de leur électorat, alors que d’autres voulaient évaluer le ressentiment du public à mesure que le vote se rapprochait. Lorsqu’une marche pro-GMA se tenant à Stalford, Bremen, dégénéra, l’Imperator Toi se rendit compte que le débat était devenu néfaste pour le public. Elle appela alors le Sénat à voter le GMA et la date du 30 avril fut choisie.

L’Imperator Toi passa les jours précédant le vote à contacter personnellement chaque sénateur pour répondre à leurs questions et évaluer leur degré de soutien. Elle estimait que les conversations eurent été utiles et productives mais beaucoup de sénateurs refusèrent malgré tout d’apporter leur soutien. Les experts et analystes politiques considéraient alors le vote comme particulièrement indécis. Selon le biographe Ryuto Pendleton, l’Imperator Toi ne parvint pas à trouver le sommeil à la veille du vote et elle aurait confié à des proches qu’elle sentait que ce qui était à venir allait soit être son plus grand accomplissement ou le pire échec de sa carrière politique.

L’Empire, anxieux, avait les yeux tournés vers le Sénat, convoqué en ce 30 avril 2793. L’historien Ariel Rutte décrivit cela comme « le jour où l’Empire retint son souffle de manière collective. » Les masses se rassemblaient sur Terra, la Terre et partout ailleurs par millions. Les forces armées étaient mobilisées dans tous les systèmes en anticipation du vote et étaient en alerte pour contrôler de potentielles émeutes et célébrations. Avant le vote, la confusion se fit sentir dans de nombreux systèmes alors que le trafic de communication des drones relais fut temporairement coupé.

Alors que les voix étaient comptées, l’Imperator Toi s’enferma dans son bureau afin de répéter les deux discours potentiels, l’un si le GMA était acté et l’autre s’il était refusé. Lorsque Clement Redfield, son chef de cabinet, toqua et entra, il ne dit pas un mot mais son air abattu laissait clairement transparaître le résultat. Le GMA avait échoué par trois voix contre.

L’Imperator Toi demanda quelques minutes seule avant de s’adresser à l’Empire, mais Redfield s’assit à côté d’elle et proposa une troisième option ; une qui nécessitait d’invoquer une action exécutive de la part l’Imperator Toi afin de passer outre le sénat et de faire adopter la loi sur le GMA. Une telle pratique était commune durant l’ère Messer, mais l’Imperator Toi était hésitante. Alors que l’Empire tout entier attendait impatiemment la conférence de presse, Redfield l’implora d’avoir suffisamment de courage politique pour permettre de réaliser ce qu’elle croyait bon pour l’Humanité. Ils discutèrent des potentielles conséquences, et Redfield admit volontiers que cela pourrait mettre fin à sa carrière politique. De son point de vue, ce serait un maigre prix à payer pour s’assurer un Empire gouverné sur Terra.

L’Imperator Toi ne put pas se contraindre à outrepasser le vote du Sénat. Redfield démissionna, utilisant l’échec législatif du GMA comme excuse. Il décida alors de retourner sur Terra pour se présenter au poste de Sénateur avec l’idée de faire changer la capitale de l’UEE pour Prime comme idée maîtresse de sa campagne. Bien qu’il ait perdu de peu la course, sa tribune lui donnait une base idéologique pour le parti Transitionnaliste. La plupart des historiens politiques le considéraient comme le premier candidat Transitionnaliste alors même que le parti n’était pas encore officiel.

Ce n’est qu’après le départ de l’Imperator Toi que Redfield révéla publiquement sa proposition d’utiliser le pouvoir exécutif afin de passer outre le vote du Sénat. La révélation en mécontenta plus d’un sur Terra mais cela renforça l’image que Toi ne voulait pas d’un Empire abusant d’actions exécutives. Lorsque son biographe l’interrogea à ce propos, l’Imperator Toi répondit, « Je pense encore à ce que cela aurait pu apporter, mais je n’ai jamais regretté ma décision. La volonté du peuple se devait d’être au-dessus de mes aspirations personnelles. L’inverse m’aurait abaissé au même niveau que les Messer. »

L’Imperator Toi est toujours considérée comme l’une des plus importantes et emblématiques figures de l’histoire de l’UEE. Outre le fait d’avoir rassemblé l’Empire suite à la chute des Messers, elle a significativement remodelé le gouvernement, créé le Jour des Citoyens, défendu l’Acte d’Équité des Chances (Fair Chance Act), permis la mise en place de l’Arche et plus encore. Paradoxalement, c’est très certainement l’action qu’elle n’a pas entreprise en ce 30 avril 2793 qui a eu le plus d’impact sur l’Empire.

//FIN DE TRANSMISSION