OP.NET : Marchandage de combat

Publié par Hotaru

INFOS INDÉPENDANTES POUR MERCENAIRES INDÉPENDANTS

Bienvenue sur OP.NET. Votre unique source d’infos, de conseils et d’idées que tout mercenaire indépendant pourrait souhaiter avoir. Je suis votre hôte, Conva Maynard. Et bien que nous ne soyons en aucun cas affiliés à des corporations, je voudrais faire un accueil particulier à la section locale de la Guilde 806, de Ferron, qui est venue me parler de leurs rassemblements hebdomadaires OP.NET. Bien que certains d’entre vous puissent être surpris d’apprendre que les membres de la Guilde puissent être des fans du programme, à vrai dire, de plus en plus de membres de notre auditoire est composé de personnes comme les 806, désireux de mettre la main sur une information solide, quelle qu’en soit la source. En gros, ce que je dis, c’est que les critiques de Skiv sont utiles, peu importe qui vous êtes.

 

La plupart du temps, cela peut donner l’impression que c’est un truc « entre eux et nous ». Les indépendants et les membres de la Guilde se disputent le même travail, débattant sur la meilleure façon de gérer les affaires, mais si vous voulez connaître la vérité, nous avons tous beaucoup plus de points commun que de différends. Nous essayons tous de faire le job du mieux que nous le pouvons. J’ai toujours pensé qu’un aspect important dans le fait d’être indépendant était le respect et l’apprentissage de la façon de travailler des autres personnes. Ouais, la Guilde n’est peut-être pas pour tout le monde, et certainement pas pour moi, mais pour beaucoup de gens, cela a du sens et ça roule. OP.NET vous soutient lorsque vous choisissez ce qui est le mieux pour vous, à condition que vous fassiez d’abord les recherches appropriées avec diligence.

 

En parlant de ça, concernant le tableau d’annonces de cette semaine, recherchez toutes ces opportunités par vous-même et vérifiez que tout est en ordre avant de vous engager dans quoi que ce soit. Nous le disons à chaque épisode, mais tout mercenaire qui prend soin de son armure vérifie toujours son itinéraire avant de se déplacer.

 

Tout d’abord, nous avons reçu une offre en provenance d’Oberon. Miguello Extraction, une raffinerie en pleine croissance, s’est récemment étendue et il semblerait qu’une équipe locale de bandits ait pris note du succès de Miguello. Bien que la flotte ait récemment déployé plus de vaisseaux dans le système, sa priorité est de s’attaquer aux menaces Vanduuls, laissant des gens comme Miguello se débrouiller seuls. La société a été frappée plusieurs fois cette année et elle cherche à embaucher au plus vite un détachement de sécurité pour patrouiller et protéger son parc de collecteurs. Ce qui est intéressant dans ce contrat, c’est qu’ils ne cherchent pas simplement des gâchettes pour occuper le terrain, mais des consultants stratégiques, qui peuvent aider à comprendre la protection de la logistique dans une zone aussi vaste. Donc, si la planification des itinéraires, des horaires et des protocoles de sécurité font chauffer vos propulseurs et que l’isolement de l’emplacement ne vous gêne pas, je prendrai rapidement celui-ci.

 

Ensuite, nous avons quelque chose pour ceux d’entre vous qui sont peut-être un peu moins cérébraux. Un individu souhaitant rester anonyme s’est fait voler un « objet sensible » sur sa propriété par un gang local. Maintenant, il est la cible d’un chantage pour le retour dudit article contre paiement. Pour diverses raisons, payer la rançon n’est pas acceptable, il cherche donc à engager une équipe de récupération. Vous voyez maintenant pourquoi il n’y a pas beaucoup de détails publics sur celui-ci. Si les escrocs s’aperçoivent que leur cible embauche des mercenaires, vous pouvez parier qu’ils vont se venger. Pour mes crédits, un travail comme celui-ci requiert d’avoir soit de la subtilité, soit la main lourde – c’est-à-dire s’infiltrer sans qu’ils sachent que vous êtes là, ou les frapper si fort et si vite afin qu’ils n’aient pas le temps de faire autre chose que paniquer. Difficile de dire ce qui est préférable sans plus d’informations mais c’est à vous de vous renseigner. Naturellement, ce contrat cherche à recruter rapidement du personnel, alors si vous êtes intéressé, ne tardez pas.

 

Enfin, nous avons un contrat d’escorte pour protéger un convoi de transporteurs qui transite régulièrement vers Tal. Ce qui rend ce travail un peu différent de vos vols habituels, c’est que les escortes devront communiquer directement avec les familles criminelles Xi’an qui contrôlent les secteurs traversés. Depuis le passage du HuXa, j’ai vu apparaître de plus en plus de demandes de ce type, et je ne sais pas pour vous, mais je ne sais presque rien sur la manière de naviguer dans les méandres de la politique Xi’an. J’ai pensé qu’il était temps que je fasse quelque chose à propos de mon ignorance et j’espère aider ceux d’entre vous qui souhaiteraient opérer dans l’espace Xi’an.

 

Veuillez-vous joindre à moi pour souhaiter la bienvenue à notre invité spécial d’aujourd’hui, un ancien agent de sécurité de chez MISC, Jack Leong.

JACK LEONG : C’EST UN PLAISIR DE PARTICIPER À L’ÉMISSION.

 

Merci de sortir de votre retraite bien méritée pour venir discuter ici avec nous.

 

JACK LEONG : NE VOUS INQUIÉTEZ PAS, MA PETITE-FILLE GARDE UN ŒIL SUR LES POISSONS JUSQU’À CE QUE JE REVIENNE SUR MON BATEAU.

 

Donc, juste pour vous resituer, je crois comprendre que vous avez travaillé pour MISC pendant soixante-deux ans ?

 

JACK LEONG : C’EST EXACT. JE LES AI REJOINT DÈS L’OBTENTION DU CERTIFICAT EN TANT QUE GARDE D’USINE ET J’AI ENSUITE GRAVI LES ÉCHELONS. JE FAIS PARTIE DE CES RARES PERSONNES QUE VOUS RENCONTREZ ET QUI N’ONT JAMAIS OCCUPÉ QU’UN SEUL EMPLOI DANS LEUR VIE. JE N’AI MÊME PAS EU À ME PRÉOCCUPER DE TOUT LE DÉBAT ENTRE LA GUILDE ET LES INDÉPENDANTS. J’AI JUSTE TOUJOURS ÉTÉ MISC.

 

Maintenant, je suis sûr qu’avec six décennies dans la sécurité on pourrait remplir plusieurs épisodes avec vos conseils et votre savoir, mais pour aujourd’hui, j’aimerai spécialement parler de votre expérience sur les opérations en espace Xi’an.

 

JACK LEONG : JE SERAI RAVI DE VOUS DIRE CE QUE JE PEUX.

 

Vous étiez l’un des premiers pilotes humains civils à être autorisé à piloter un vaisseau de combat à travers leur territoire, c’est exact ?

 

JACK LEONG : C’EST EXACT. EN 2910. MISC VENAIT JUSTE DE SIGNER LEUR ACCORD DE PARTENARIAT ET ALLAIT RÉGULIÈREMENT ENVOYER DES DIRIGEANTS ET DES TECHNICIENS VERS TAL. J’ÉTAIS LE TYPE CHANCEUX CHOISI POUR Y ALLER ET S’ASSURER QUE TOUTES LES PERSONNES IMPORTANTES Y ALLAIENT ET REVENAIENT EN UN SEUL MORCEAU.

 

Comment était-ce ? Voler dans l’espace Xi’an pour la première fois?

 

JACK LEONG : D’UN POINT DE VUE SÉCURITAIRE ? C’ÉTAIT SACRÉMENT FACILE POUR DIRE LA VÉRITÉ. C’ÉTAIT UN GRAND ÉVÉNEMENT, ET TOUS LES YEUX ÉTAIENT RIVÉS SUR NOUS ET SUR LES XI’AN POUR VOIR COMMENT TOUT CELA ALLAIT SE DÉROULER. PERSONNE N’ALLAIT PRENDRE LE RISQUE QUE QUOIQUE CE SOIT NOUS ARRIVE. NOUS AVONS EU UNE ESCORTE MILITAIRE PARTOUT OÙ NOUS SOMMES ALLÉS. POUR LES CINQ PREMIÈRES ANNÉES DU MOINS.

EN FIN DE COMPTE, C’EST TOUT L’ACCORD DE PRÊT INITIAL QUI ÉTAIT COUVERT. APRÈS CELA, NOUS ÉTIONS SEULS ET PERMETTEZ-MOI DE DIRE QUE LA COURBE D’APPRENTISSAGE ÉTAIT SACRÉMENT RAIDE.

 

Ca ressemble un peu à mon père qui m’a appris la SEV en m’éjectant d’un sas.

 

JACK LEONG : CE N’EST PAS LOIN DE LA VÉRITÉ. LE PREMIER VOL APRÈS LA FIN DE LA PROTECTION DU GOUVERNEMENT, NOUS AVONS RENCONTRÉ UN PERCEPTEUR DE L’UNE DES PRINCIPALES MAISONS CRIMINELLES, CELLE DES KUANG.

 

Laissez-moi voir, j’ai une liste de termes ici. C’est un yu’at.ōngh’uitā, n’est-ce pas?

 

JACK LEONG : EXCUSEZ-MOI, JE N’AI JAMAIS VRAIMENT APPRIS À PARLER XI’AN. C’EST DÛ AU FAIT QUE JE COMPTE TROP SUR MES TRADUCTEURS EXTRÊMEMENT COMPÉTENTS.

 

Pas de soucis. Nous publierons une série de termes sur notre page Spectrum pour tous ceux qui désirent la consulter. Pour le moment, pourriez-vous nous en dire un peu plus sur ces maisons criminelles ?

 

JACK LEONG : FONDAMENTALEMENT, LE CRIME EST LÉGAL CHEZ LES XI’ANS. JE SAIS QUE CELA NE SEMBLE PAS TRÈS LOGIQUE MAIS C’EST COMME CELA QU’ILS FONT. LES MAISONS CRIMINELLES OBTIENNENT LA PERMISSION DU GOUVERNEMENT POUR GÉRER CE QUI CONSTITUE UN SYSTÈME DE PROTECTION : PAYEZ-NOUS ET NOUS VOUS LAISSERONS TRANQUILLES.

 

J’ai entendu qu’ils faisaient ça, mais j’ai toujours du mal à y croire.

 

JACK LEONG : MOI AUSSI, AU DÉBUT, MAIS APRÈS AVOIR DÛ TRAITER AVEC CE SYSTÈME PENDANT QUELQUES DÉCENNIES, J’ALLAIS ADMETTRE QUE LA LOGIQUE DE TOUT CELA EST ATTRAYANTE. LES XI’AN VOUS DIRAIENT QU’ILS ONT COMPRIS QUE LE CRIME EST UNE RÉALITÉ ET VU QU’IL N’Y A AUCUN MOYEN DE S’EN DÉBARRASSER, POURQUOI NE PAS ESSAYER DE LE CONTRÔLER ?

 

Les criminels doivent donc suivre certaines règles, c’est ça ?

 

JACK LEONG : EXACTEMENT. PAR EXEMPLE, ILS SONT LIMITÉS À UN CERTAIN PROFIT À CHAQUE CYCLE. ILS NE SONT PAS AUTORISÉS À TUER. ILS NE PEUVENT PAS PRENDRE TOUT VOTRE CARGO. ILS NE PEUVENT PAS CIBLER LES MÊMES PERSONNES TROP SOUVENT. ET CE N’EST QU’UNE PETITE PARTIE DES RÈGLES. COMME POUR TOUT AVEC LES XI’AN, LA LISTE EST LONGUE ET COMPLEXE. L’UNE DES CHOSES LES PLUS INTÉRESSANTES EST QUE, TRÈS SOUVENT, CES MAISONS CRIMINELLES AGISSENT COMME DES FORCES DE SÉCURITÉ CAR CE SONT GÉNÉRALEMENT ELLES QUI TRAQUENT ET ATTRAPENT LES HORS LA LOI XI’AN QUI ENFREIGNENT LES RÈGLES.

 

Le fait de ne pas pouvoir prendre tout le cargo est assez sympa pour les transporteurs.

 

JACK LEONG: EH BIEN, AU RISQUE DE PASSER POUR LE VIEUX RETRAITÉ QUE JE SUIS, C’EST UN PEU COMME PÊCHER. SORTEZ TOUS LES POISSONS DU LAC EN UNE FOIS ET LA PROCHAINE FOIS, VOUS NE POURREZ RIEN ATTRAPER.

 

On aimerait que certains gangs, par chez nous, montrent ce genre de retenue.

 

JACK LEONG: TOUT CELA N’EST QUE JEU DE CHIFFRES AVEC LES XI’AN. EN FAIT, UNE AUTRE FAÇON DE VOIR LE CRIME XI’AN EST DE LE VOIR COMME UNE SECONDE TAXE, OU UNE FORME ALTERNATIVE D’ASSURANCE. EN FONCTION DE LA VALEUR DE VOTRE MARCHANDISE, VOUS POUVEZ RISQUER D’ÊTRE BRAQUÉ, OU ANTICIPER ET PAYER. APRÈS AVOIR ÉTÉ VOLÉ QUELQUES FOIS, MISC S’EST RENDU COMPTE QU’IL ÉTAIT PLUS INTELLIGENT DE FAIRE DES PAIEMENTS RÉGULIERS AU KUANG.

 

On pourrait croire que tout serait plus simple après ça.

 

JACK LEONG: CELA AURAIT ÉTÉ LE CAS S’IL N’Y AVAIT PAS EU LES RENÉGOCIATIONS. IL N’A JAMAIS ÉTÉ CLAIR QUE C’ÉTAIT PARCE QUE NOUS ÉTIONS DES HUMAINS OU SI C’ÉTAIT SIMPLEMENT PARCE QUE NOUS ÉTIONS PERÇUS COMME DES CIBLES DE CHOIX, MAIS PLUS SOUVENT QUE JE NE L’AURAI SOUHAITÉ, NOS PAIEMENTS ONT ÉTÉ REFUSÉS.

 

Laissez-moi deviner. Ils voulaient plus d’argent ?

 

JACK LEONG: OUAIS. CELA SIGNIFIAIT QUE NOUS DEVIONS FIXER UN NOUVEAU TARIF DE PASSAGE. OU COMME L’A APPELÉ L’UN DE MES ASSOCIÉS : « LE MARCHANDAGE DE COMBAT ».

 

Ok, je veux vraiment en savoir plus à ce sujet mais je vais devoir vous demander de garder cette pensée au clair, Jack, car nous devons faire une petite pause.

 

À notre retour, M. Leong nous fournira de nombreuses informations supplémentaires et Skiv présentera son point de vue sur le nouveau chasseur d’Aopoa, le San’tok.yāi. Tout cela, et plus encore, dans la suite d’OP.NET.

Source de cet article | Traduit par Tarkin, relu par Lubuwei, Holf
©2018 www.starcitizen-traduction.fr — (CC BY-SA 3.0)

PULSAR42 Association à but non lucratif de droit français régie par la loi du 1er juillet 1901, N° RNA : W923006718. SIRET 839 734 175 00012 - APE 9499Z

Design By June Lottin

This site is not endorsed by or affiliated with the Cloud Imperium or Roberts Space Industries group of companies. All game content and materials are copyright Cloud Imperium Rights LLC and Cloud Imperium Rights Ltd.. Star Citizen®, Squadron 42®, Roberts Space Industries®, and Cloud Imperium® are registered trademarks of Cloud Imperium Rights LLC. All rights reserved.