Something Every Thuesday : L’avènement du Phoenix.

Publié par Duboismarneus

[ Musique ]

Voix-off : Les autres jours de la semaine peuvent sembler ennuyant, mais ne perdez pas espoir, il y a toujours Something Every Tuesday chaque mardi avec votre présentateur, Esen Landari !

[ Applaudissements ]

Merci ! Merci. Vous êtes trop gentils. Je ne mérite pas un accueil aussi chaleureux. La dernière que j’ai eu autant d’applaudissements j’accueillais une émission Banu décernant des prix sur Yulin. A chaque fois que je lisais un nom, il y avait une véritable ovation. Est-ce que vous avez déjà vu une foule entière de Banu applaudissant quelque chose ? Je ne sais toujours pas qui a gagné !

[ Rires ]

Dire que les Banu aiment la fête est un euphémisme, c’est comme dire que ma mère “apprécie” ses chats d’appartements … tous les huit. Elle dit qu’ils sont comme ses enfants ce qui, quand vous y réfléchissez, en dit beaucoup sur moi. Pendant les douze premières années de ma vie, je pensais qu’il était complètement normal pour les tapis de fuir. Même aujourd’hui, si je vais à la maison et que je vois une serviette par terre, mon premier réflexe est de lui servir un bol de nourriture.

[ Rires ]

En parlant de nourriture qui glisse sur le sol, nous devons parler de la récente faute que l’Imperator Costigan a commise, spécifiquement sur les robes de l’Empereur Kray. Avez-vous vu cette vidéo. Absolument génial. Pour décrire la scène, il y avait un gala diplomatico-commercial sur Yahti il y a deux jours, et Costigan, habillé sur son 31, est assis en bout de table, entouré par tous les hauts représentants Xi’An. A un moment pendant le repas, Costigan va prendre quelque chose à boire et notre pauvre Imperator, le dirigeant élu de toute l’Humanité, a accidentellement bu dans le verre de son voisin. Un verre rempli de surluk.

[ Grognements de dégoût ]

Exactement. Une petite goutte, et Costigan était – comment puis-je dire ça avec tact ? Disons juste qu’il a fait la démonstration à toute une tablée Xi’An d’une digestion humaine rapide inversée

[ Rires ]

Heureusement, l’Empereur Kray s’est montré très gracieux et malgré les démonstrations de Costigan, il n’y aura pas de nouvelle guerre froide. Et quand vous y pensez, ce n’est pas très surprenant que les Xi’An ne soit pas offensés par tout ça connaissant le goût du surluk. Est-ce que certains d’entre vous ont essayé le surluk ? Quelqu’un ? Levez la main ? Non ? Pas une seule personne ? Intelligent. C’est ce genre d’instinct qui a permis la sauvegarde de la race humaine depuis aussi longtemps. Cependant, je n’ai pas été aussi chanceux. J’ai essayé le surluk une fois, pour un défi, lorsque j’étais encore à l’école. Je le décrirais comme l’alliance entre le léchage de sol de salle de bain sur Spider et cette édition limité de Pips épicé.

[ Rires ]

Mis à part ça, avez-vous entendu parler du cambriolage du musée de Croshaw par un gang entièrement composés de criminels tous âgés de plus de cent-cinquante ans ? Les journalistes parlent déjà du “braquage des sesquicentenaires”. Parmi les objets volés, il y avait le premier rover utilisé pour explorer la surface d’Angeli. La théorie actuelle est que les suspects ont essayés de retrouver leur véhicule après avoir oublié où ils étaient garés. La cerise sur le gâteau, c’est que les autorités locales ont fait remarquer qu’ils ont sûrement bénéficié des 15% de réduction pour les seniors sur tout ce qu’ils ont pris.

[ Rires ]

Très bien, nous avons un show simplement fantastique qui vous attend. Le directeur Adam Locke est ici pour parler de la nouvelle vidéo d’horreur “Alone We Are“. La Xenozoologiste Michala Doso vous montrera sa toute nouvelle collection de monstres dégoûtants… je suis sûr qu’elle va vouloir que je les touche. Et notre invité musical The Leedos feront leur première. Et connaissant la censure du réseau, potentiellement leur dernière apparition dans cette émission.

Mais avant tout, c’est un véritable honneur pour moi de vous présenter notre prochain invité. Merci d’applaudir le directeur conceptuel des vaisseaux Robert Space Industries, Jules Parliegh.

[ Applaudissements ]

Merci énormément d’être venu.

Jules : Je suis content d’être dans l’émission

Tout d’abord, laissez-moi vous dire que le Constellation Phoenix est l’un de mes vaisseaux favoris, de tous les temps. Les lignes gracieuses de l’intérieur et la façon avec laquelle elles sont harmonisées avec la coque crée quelque chose d’extraordinaire, ce qui est juste incroyable.

Jules : Wow. Merci.

Je suis un grand fan. Pour ceux qui ne savent pas, ce Connie classique a été l’un des premiers designs de Jules en tant que concepteurs de vaisseaux, c’est vrai ?

Jules : Oui, c’est vrai. J’ai travaillé en tant qu’assistant designer pendant quelques années, mais le Phoenix de 34 a été le premier projet où j’ai été en position de vraiment faire n’importe quoi. Ce qui, quand vous devez assumer vos propres choix, fait une grande différence.

Jouer à la roulette russe n’a jamais été aussi drôle qu’avec quelques crédits en plus en jeu.

Jules : Exactement. Et le Constellation était la meilleure occasion de faire le grand saut. Le directeur de projet, Kali May, nous avait déjà fourni une fantastique palette qui nous servirait de base de travail avec l’Aquila, donc ça a beaucoup facilité mon travail de création du Phoenix. En tant que jeune designer, ça aide d’être limité par ces frontières. J’ai toujours trouvé ça plus simple d’être créatif dans une boîte.

En parlant de boîte, je dois vous demander, j’ai entendu que vous et le décorateur d’intérieur Patrice Wintle vous êtes disputés sur la position du lit ?

Jules : (Rires) Je ne suis pas sûr qu’on puisse appeler ça une dispute… Mais oui, quand vous rassemblez de nombreux créatifs passionné, une fois mis tous ensemble… ils ont parfois des différences d’opinions. Nous ne pouvions pas nous mettre d’accord sur le côté vers lequel le lit devait faire face, et nous avons eu des discussions pendant un moment jusqu’à que nous décidions de faire essayer nos idées à des gens.

Et qui avait raison ?

Jules : Honnêtement, je ne me souviens pas. Ce qui s’est passé c’est que nous avons réalisé que l’emplacement de la salle de bain n’allait pas du tout une fois les gens installés. Nous étions vraiment limités par le temps aussi ; le réaménagement de la plomberie nous a presque fait dépasser nos deadlines. Après ça, le placement du lit s’est fait tout seul.

Je pense que ça veut dire que Wintle avait raison.

[ Rires ]

Le projet le plus récent sur lequel vous travaillez encore est la nouvelle corvette RSI, n’est-ce pas ?

Jules : Oui. J’ai eu la chance d’être sélectionné en tant que designer en chef pour le Polaris. Le plus grand vaisseau sur lequel j’ai eu la chance de travailler jusqu’à maintenant. Il fait bien au-delà de la centaine de mètres.

Qu’est ce que ça fait de travailler à cette échelle ?

Jules : Cela complique tout. La distribution du poids, les contraintes de la coque, les ratios de puissances. Tous les dix mètres supplémentaires, vous rajoutez encore davantage de problèmes, mais au final, un bon design reste un bon design, peu importe la taille. A mon sens, la plus grande différence de ce projet a probablement été de travailler sur un vaisseau orienté combat. Cela a été fascinant de consulter, non seulement du personnel de la Navy, mais aussi des unités de milices plus petites. De plus en plus de ces vaisseaux sont utilisés par les forces de défenses planétaires, donc nous avons essayé de les satisfaire aussi.

Et il y a une différence ?

Jules : Absolument.

Vous pouvez me donner un exemple ?

Jules : La Navy est d’accord de voir les choses se compliquer si ça leur donne de la “flexibilité opérationnelle”, alors que la milice préfère un fonctionnement simplifié, au vu de leurs ressources. Le sol me vient à l’esprit. Nous avions cette nouvelle technique que nous développions qui aurait pu alléger le poids total en ajoutant des rails sur le sol. Nos consultants de la Navy ont adoré l’idée, la milice s’est inquiété à propos du nettoyage au cas où quelqu’un le salirai. Cela a été un défi créatif tout à fait fantastique que de réussir à trouver un équilibre.

Très bien, d’après les signes de mon producteurs, je pense qu’il est temps que nous fassions une pause. Nous allons bien sûr en entendre plus de la part du designer en chef de RSI, Jules Parliegh quand nous reviendrons, et que nous dévoilerons les coulisses exclusives des chantiers du Polaris. Restez avec nous.

[ Musique ]

Traduit par Natowa, relu par Silkinael.

PULSAR42 Association à but non lucratif de droit français régie par la loi du 1er juillet 1901, N° RNA : W923006718. SIRET 839 734 175 00012 - APE 9499Z

Design By June Lottin

This site is not endorsed by or affiliated with the Cloud Imperium or Roberts Space Industries group of companies. All game content and materials are copyright Cloud Imperium Rights LLC and Cloud Imperium Rights Ltd.. Star Citizen®, Squadron 42®, Roberts Space Industries®, and Cloud Imperium® are registered trademarks of Cloud Imperium Rights LLC. All rights reserved.