OP.NET : Appel à la croisade

Publié par arma

Informations et astuces pour l’opérateur indépendant

< DÉBUT DE TRANSMISSION >

On ne bouge plus ! Ici OP.NET, la source d’informations alternatives pour les professionnels de la sécurité et du combat. Mon nom est Conva Maynard et je vais vous demander de bien vous installer car nous avons une chouette émission prête à commencer.

Comme toujours, je suis légalement obligé de rappeler à nos auditeurs qu’OP.NET n’est pas affilié à la Guilde des mercenaires, donc vous aurez ici un point de vue 100% indépendant.

Nous avons une chouette émission pour vous. Skiv est rentré de vacances, et je suppose qu’il les a passées à travailler, car il nous a préparé avec une minutie ridicule un débat sur l’éternel dilemme entre les armes énergétiques et les armes cinétiques. Cela ressemble fort à un sujet sur lequel tout le monde débat depuis la nuit des temps : lasers ou balles ? Skiv pense qu’il peut arriver à faire clore le débat une fois pour toutes.

Nous vous présenterons aussi une nouvelle rubrique appelée Tac-Talk où nous ferons appel à des professionnels en activité qui discuteront des tactiques et des stratégies, que ce soit à bord des navires ou à pied. Nous avons l’incroyable chance d’avoir Leslie Devian, ex-Marine, actuelle mercenaire et dure à cuire depuis toujours qui viendra vous donner quelques astuces sur le fait de débarquer d’un vaisseau : comment faire une approche et un débarquement sans compromettre votre avantage tactique, ou encore sans révéler votre présence. Je ne suis pas du genre parieur, mais je serais prêt a miser tous mes crédits que c’est une rubrique que vous ne voudrez certainement pas manquer.

Mais pour commencer, comme le savent tous nos auditeurs de longue date, l’une des rubriques d’OP.NET est le tableau des jobs, où nous passons en revue les offres d’emploi. Le début de cette rubrique est toujours passé à vous expliquer comment nous examinons avec minutie chaque offre, à vous conseiller de toujours confirmer chaque étape d’un marché avant de l’accepter et cetera, et cetera.

Aujourd’hui nous allons sauter toute cette étape car nous allons directement parler d’une offre d’emploi présentée par l’employeur lui-même… ou du moins par une représentante officielle. C’est bien cela ?

ADINA WINSLOW : Je l’espère.

Bien , je voulais juste m’en assurer. Quoi qu’il en soit, je vous présente Adina Winslow de la division sécurité de Crusader Industries (N.D.T. : Crusader  signifie croisé en anglais, d’où le titre de l’article) . Bienvenue.

ADINA WINSLOW : Merci de m’avoir invité. Bonjour tout le monde.

Et si vous nous parliez un peu de vous pour commencer ?

ADINA WINSLOW : Il n’y a pas grand chose à dire, vraiment. Je viens de Borea, juste à l’extérieur d’Odyssa. Ma famille possèdait une entreprise de sécurité. La plupart du temps c’était de petites escortes des transports, ce genre de choses. Quand mon frère s’est fait descendre, mon père a pris sa retraite et je suis entrée au service de Crusader. J’y suis depuis tout ce temps. Cela fait…huit ans maintenant ? Bon sang, comme le temps passe vite.

Ne m’en parlez pas, j’ai toujours du mal à croire que je suis ici depuis un an. Alors, d’après ce que j’ai compris, Crusader recherche quelques bons chasseurs.

ADINA WISLOW : Pour ainsi dire, ouais. Comme vous le savez, Crusader Industries est responsable de l’application des lois communes de l’UEE et du maintien de la sécurité autour de ce monde. Maintenant, Comme Crusader concentre surtout ses divisions de sécurité dans les zones les plus peuplées et sur les lignes commerciales, il reste beaucoup d’espace à couvrir. Je suis responsable de trois grilles au-delà de Cellin, ce qui fait une zone spatiale très grande où une présence de sécurité acceptable doit être maintenue. Je n’ai que cinquante chasseurs de sécurité et unités de réserve sous mon commandement, donc pour faire court, nous avons besoin d’aide.

Pour des opérateurs à temps plein ?

ADINA WINSLOW : Malheureusement non : Crusader est une compagnie signataire avec la Guilde des mercenaires, vous ne pouvez donc pas être salarié comme personnel de sécurité. Nous avons, cependant, reçu la permission d’engager des opérateurs indépendants sans guilde, pour nous aider à renforcer la sécurité des lunes.

O. K., donc pour ceux ou celles qui seraient intéressés, à quoi doivent ils s’attendre ?

ADINA WINSLOW : Si vous me l’aviez demandé il y a un an, j’aurais dit que nous recevons toutes sortes d’appels, mais plutôt du bas niveau. Bon sang, le coup de bourre d’une semaine c’était la récupération d’un civil à la dérive dans l’espace.

Vraiment ? Qu’est-ce qu’il faisait là ?

ADINA WINSLOW : Il dérivait. Apparemment, il avait débarqué sans le faire exprès avant que son vaisseau ne passe en mode quantique. J’ai eu de la chance de pouvoir le retrouver.

Mais évidemment vous n’êtes pas ici pour chercher de l’aide pour des patrouilles ou des surveillances de voies commerciales. D’après ce que vous m’avez dit avant l’émission, il semblerait que vous ayez pris de mauvais coups dernièrement.

ADINA WINSLOW : Ouais, je ne sais pas exactement quand ils ont débarqué dans le système, mais il y a quelques mois, nous avons commencé à nous heurter à cette meute de hors-la-loi. J’ai pensé au début qu’il ne s’agissait que de quelques bandits isolés – vous savez, du genre à lancer des attaques-éclair sur les transporteurs ou les chantiers navals puis à s’enfuir aussi vite qu’ils sont arrivés. Ceux-là, après une semaine ou deux, ils en ont  marre de se faire tirer dessus par la sécurité et ils s’en vont. Mais cette bande-là a intensifié ses attaques, frappé les relais de communications, harcelé les transporteurs. L’un de leurs raids a même pris pour cible une station de réapprovisionnement.

Vous avez une idée sur l’identité de cette meute de pirates ?

ADINA WINSLOW : Un de nos pilotes à réussi a récupérer une immat. sur l’un des vaisseaux durant une attaque. Elle nous a permis de remonter jusqu’au pilote d’une bande appelée “Martinets”. J’ai fait remonter le nom à l’un de mes amis qui a un ami à l’Advocacy, et ce dernier a dit qu’ils étaient en bas de leur liste. Mais si vous voulez mon avis, ce sont des professionnels, assez nombreux et qui n’ont aucune hésitation à ouvrir le feu sur des civils ou sur la sécurité. J’ai l’impression qu’ils sont en train de marquer leur territoire.

Imaginons que nous avons quelqu’un qui meurt d’impatience d’apporter son aide. Que doit-il faire ?

ADINA WINSLOW : Normalement, je lui dirais de venir à Port Olisar et de voir par lui même, mais nous sommes bloqués en attendant que notre nouvel avant-poste de sécurité soit opérationnel. Il aurait déjà dû l’être, mais des problèmes de ventilation ont retardé d’une semaine son ouverture. Jusque-là, nous ne pouvons enregistrer aucun indépendant dans la base de données. Mais une fois que nous serons opérationnels, je pense que nous allons rapidement augmenter nos effectifs.

Très bien, d’accord. Si vous avez encore le temps, pourriez-vous rester avec nous et répondre à quelques questions ?

ADINA WINSLOW : Bien sûr.

Parfait. Nous allons faire une petite pause, mais quand nous reviendrons, Adina Winslow sera là pour répondre à vos messages ; s’ensuivra alors l’édition inaugurale de Tac-Talk. Ici OP.NET.

< INTERRUPTION DE TRANSMISSION>

// FIN DE TRANSMISSION

Traduction par Hawk, relecture par Arma. Merci de nous signaler par MP toute faute ou remarque sur la forme.

PULSAR42 Association à but non lucratif de droit français régie par la loi du 1er juillet 1901, N° RNA : W923006718. SIRET 839 734 175 00012 - APE 9499Z

Design By June Lottin

This site is not endorsed by or affiliated with the Cloud Imperium or Roberts Space Industries group of companies. All game content and materials are copyright Cloud Imperium Rights LLC and Cloud Imperium Rights Ltd.. Star Citizen®, Squadron 42®, Roberts Space Industries®, and Cloud Imperium® are registered trademarks of Cloud Imperium Rights LLC. All rights reserved.