Ce jour dans l’Histoire : le début de la fin

Ce jour dans l’Histoire

12 août 2781, TTS

Le début de la fin

 

 

Une culture de contestation grandissait au sein de l’UEE. Bien que la mort d’Anthony Tanaka avait eu lieu vingt-cinq années plus tôt, les graines de l’insurrection commençaient à peine à germer. Le peuple, soumis depuis si longtemps, se trouvait peu à peu la confiance nécessaire pour élever la voix. Le dixième Imperator, Ulysses Messer, n’en avait que faire alors qu’il poursuivait l’entreprise architecturale colossale qu’il avait entamée lorsqu’il était Haut Ministre, sous le règne de son oncle. Le projet impliquait la refonte de nombreux bâtiments gouvernementaux, mais permettrait d’établir une esthétique standardisée pour les espaces tant commerciaux que résidentiels.

Ce fut sur le support architectural offert par ces bâtiments gris, à l’esthétique approuvée par le gouvernement, que commencèrent à apparaître des messages colorés et des images de contestation. Bien que ceux-ci étaient rapidement retirés, cela ne semblait qu’inciter d’autres personnes à les remettre en place avec des messages plus virulents, symbolisant alors les premiers signes de ce qui deviendrait plus tard une révolution.

Vers la mi-2781, l’Imperator Messer X préparait l’inauguration de la dernière pièce de son projet décennal, et qu’il voyait alors comme son ultime héritage : le stade Khanos sur la planète Angelis du système Croshaw. Imaginé comme un forum dans lequel les futurs Imperators seraient intronisés, la conception de la structure avait pour but, d’après Messer X, de “faire trembler tout ceux qui s’y tiendraient face à leur propre insignifiance “. Afin de financer la structure monolithique, il avait progressivement augmenté les taxes pendant des années, saignant à blanc la population locale, déjà sur-imposée, pour assouvir son désir de voir construire la méga-structure.

Il va sans dire que Messer X ne ménagea pas les dépenses lors de l’organisation de la soirée de gala. Il puisa dans les ressources militaires pour barricader la ville et protéger la route que sa suite impériale emprunterait. Non seulement la présence de la population était obligatoire, mais on attendait d’elle qu’elle “maintienne un niveau d’acclamations et d’admiration approprié”. Des documents déclassifiés des Archives de l’Advocacy révélèrent plus tard que des membres de la garde y étaient disséminés, ce afin de s’assurer que le dernier ordre soit respecté.

Messer X ne laisserait rien au hasard, rien qui pourrait compromettre l’aboutissement de son rêve, mais il ne regardait pas au bon endroit.

Ses deux enfants, Linto et Fiona, avaient passé la dernière décennie à attendre avec impatience le jour où ils pourraient jouir de leur droit de naissance. Linto, en particulier, était de plus en plus dégoûté par l’obsession qu’avait son père à gaspiller de l’argent pour construire des monuments. Après tout, c’était son argent qu’Ulysses dépensait.

D’un naturel persuasif, Linton n’eut aucun mal à se faire une place dans le cercle privé de son père, ni dans ceux des membres éminents de l’armée, du Sénat et de l’Advocacy, ce dans le but de trouver les ressources nécessaires dont il pourrait éventuellement se servir contre son père.

Sa jeune sœur commença à se créer un réseau de contacts au sein des groupes d’activistes, non pas par altruisme, mais pour avoir les outils nécessaires dans leur conquête du pouvoir.

Le 12 août 2781, le convoi d’Ulysses Messer passa par le Pont Caravac. Entouré de vitres de protection, il se tenait fièrement et contemplait la foule forcée à l’acclamer. Linton et Fiona se trouvaient dans un glisseur différent. Alors que le stade Khano se profilait à l’horizon, des témoins affirment que Messer X fondit ouvertement en larmes.
C’est alors que les bombes éclatèrent. Un groupe de résistants, subrepticement aidés par Fiona, avait réussi à placer une douzaines de charges hautement explosives dans les fondations. L’explosion fut plus puissante que prévu, tuant des milliers de personnes dans le stade même, et des centaines de plus que l’on avait rassemblés à l’extérieur du stade pour accueillir l’Imperator.

Messer X regarda son héritage s’effondrer dans un nuage de flammes et de fumée. Son contingent de l’Advocacy entra rapidement en action et escorta l’Imperator pour l’emmener en lieu sûr, mais ils furent interceptés par des forces militaires qui s’étaient ralliées à la cause de Linton.

L’affrontement entre l’Armée et l’Advocacy fit sombrer les rues dans le chaos. Les unités de la Guarde de Messer X parvinrent de justesse à protéger l’Imperator de la première embuscade. Ulysses s’enfuit dans les rues de la ville, avant battre en retraite dans l’un de ses bâtiments gouvernementaux fraîchement construits.

Son détachement de l’Advocacy se retrancha dans le bâtiment afin de protéger du mieux possible l’Imperator, le temps que les renforts arrivent, mais le groupe se retrouva rapidement encerclé par plusieurs centaines de fantassins de l’Armée et des Marines. Ulysses s’enferma à double tour dans un bureau du douzième étage; c’est alors qu’il vit à l’extérieur son fils se tenir, impatient, au milieu des soldats.

Il ne fallut que quelques minutes avant qu’il ne devienne évident que l’armée n’aurait aucune peine à maîtriser les défenseurs de l’Advocacy. L’Imperator Messer X, réalisant qu’il ne passerait pas la nuit, s’ôta la vie à l’aide de son arme de cérémonie.

À la suite du coup d’état, Linton Messer fût nommé Messer XI. Sa première mesure fut de faire arrêter et exécuter, pour trahison, les révolutionnaires que Fiona avait engagés afin de faire sauter le stade.

Bien que Linton Messer ne ressentait aucune culpabilité pour la mort de son père, il n’y avait qu’une seule chose qu’il n’aurait pu prévoir. Les actions que Fiona et lui entreprirent cette nuit-là créèrent une infrastructure qui revigora comme jamais le mouvement révolutionnaire, mouvement qui le renverserait onze ans plus tard et ferait sortir l’Humanité d’un âge sombre.

 

 

Traduction depuis l’Anglais par Hotaru, relecture par Baron_Noir – Source : https://robertsspaceindustries.com/comm-link/spectrum-dispatch/14074-This-Day-In-History-The-Beginning-Of-The-End
Merci de contacter l’auteur de cet article par MP pour toute faute ou remarque éventuelles.

PULSAR42 Association à but non lucratif de droit français régie par la loi du 1er juillet 1901, N° RNA : W923006718. SIRET 839 734 175 00012 - APE 9499Z

Design By June Lottin

This site is not endorsed by or affiliated with the Cloud Imperium or Roberts Space Industries group of companies. All game content and materials are copyright Cloud Imperium Rights LLC and Cloud Imperium Rights Ltd.. Star Citizen®, Squadron 42®, Roberts Space Industries®, and Cloud Imperium® are registered trademarks of Cloud Imperium Rights LLC. All rights reserved.